Monday, February 6th, 2023

Système de chauffage efficace avec une pompe à chaleur

Système de chauffage efficace avec une pompe à chaleur : La source de chauffage détermine de nombreux aspects de notre vie dans une maison unifamiliale ou un appartement. Tout d’abord, il est lié au coût d’investissement lui-même.

Surtout juste après la construction de la maison, l’argent est souvent épuisé et il est donc difficile de faire d’autres investissements. Deuxièmement, il est extrêmement important de savoir combien nous paierons pour chaque mois de chauffage. Troisièmement, il est important que l’utilisation d’une source de chaleur donnée soit pratique. C’est cette catégorie (à côté de l’écologie) qui fait que les chaudières à charbon ne sont généralement pas la meilleure solution. Quatrièmement, il convient également de considérer des problèmes d’organisation tels que l’utilisation de l’espace (à la fois par la chaudière elle-même et par le combustible lui-même). Cinquièmement, des questions telles que l’écologie, la fiabilité de l’approvisionnement en chaleur ou l’inertie thermique doivent également être prises en compte.

En tenant compte de tous les facteurs, il s’avère que l’installation d’une pompe à chaleur est l’une des options les plus intéressantes actuellement disponibles sur le marché. Dans ce cas, l’un des composants les plus importants de l’efficacité est la sélection du bon système de chauffage. Pour cette raison, l’installation de pompes à chaleur est souvent associée à juste titre à l’utilisation d’un chauffage par le sol.

Température plus basse et efficacité plus élevée

La clé pour comprendre quel système de chauffage fonctionnera le mieux avec une pompe à chaleur est que plus les températures d’alimentation et de retour sont basses, plus l’efficacité sera élevée. Dans le cas des systèmes de chauffage traditionnels (on entend par là l’utilisation d’une charge ou d’une chaudière à gaz comme source de chaleur), la température de départ est généralement de 65 °C à 80 °C. La température de retour est généralement inférieure de 10 °C. En fin de compte, cette différence est la chaleur qui est transférée dans la pièce.

Une pompe à chaleur peut-elle fonctionner dans un tel système ? Techniquement, rien n’empêcherait une telle connexion. Cependant, ce n’est pas une solution efficace, et cela entraîne automatiquement des coûts plus élevés. Dans le cas des sources d’énergie écologiques, les coûts d’exploitation par rapport aux coûts d’investissement sont l’un des principaux problèmes. Comment utiliser l’énorme potentiel des pompes à chaleur à air dans une telle situation (principalement celles dues à leur plus grande popularité).

Surfaces chauffantes

Le chauffage de surface répond le mieux aux conditions définies. L’utilisation d’une plus grande surface conduit au fait qu’il est possible de transférer la même quantité de chaleur, mais en même temps avec des températures de départ et de retour plus basses. Il est possible d’effectuer un chauffage de surface au mur ou au plafond. Ce sont des solutions intéressantes qui fonctionnent très bien avec une pompe à chaleur. Cela ne change rien au fait que le plus populaire est l’utilisation du chauffage par le sol. Il s’agit d’une combinaison qui, d’une part, maximise l’efficacité de l’ensemble du système et, d’autre part, conduit à un microclimat favorable pour l’homme.

Les radiateurs traditionnels, grâce à la convection, assurent une répartition assez inégale de la température dans la pièce. Dans le cas du chauffage au sol, il est plus stable, et en plus, la température plus élevée autour des pieds augmente le confort thermique des habitants.

Radiateurs traditionnels (ou allongés)

Une alternative consiste à utiliser des radiateurs similaires aux radiateurs traditionnels, mais allongés. L’idée ici est d’agrandir la surface qui va irradier la chaleur. Parfois, cela est combiné avec des températures de départ et de retour réduites. Il est difficile d’appeler cette solution la meilleure possible, mais c’est aussi une alternative intéressante.

Cependant, les radiateurs traditionnels sont-ils toujours une mauvaise solution ? Il s’avère que pas toujours. Tout d’abord, lorsque nous avons déjà un système de chauffage traditionnel prêt. Ensuite, il ne sera pas toujours rentable de le transformer pour les besoins de chauffage de surface. Il s’agit d’une situation légèrement différente de celle qui apparaît lorsque nous construisons n’importe quelle variante du système de chauffage. Les deux cas sont très différents l’un de l’autre en termes de coûts impliqués.

Ventilo-convecteurs

Les ventilo-convecteurs vous permettent d’atteindre un avantage important des pompes à chaleur. C’est la possibilité d’inverser le cycle thermodynamique, ce qui vous permettra d’utiliser ce chauffage pour refroidir le bâtiment. En même temps, c’est une solution moderne qui se distingue par une bonne efficacité et qui fait partie des variantes recommandées en combinaison avec une pompe à chaleur. Cependant, il ne sera généralement pas plus efficace que le chauffage par le sol.

Autres éléments du système de chauffage

Le système de chauffage est une construction exigeante qui nécessite de prendre soin de nombreux éléments. Par exemple, un élément important est de veiller à ce que la demande de chaleur du bâtiment soit aussi faible que possible. La ventilation mécanique avec récupération de chaleur signifie que l’air sera préchauffé et qu’il sera plus facile de le compléter à la température optimale en utilisant une pompe à chaleur. De plus, les coûts de la ventilation mécanique avec récupération de chaleur sont compétitifs par rapport à ce que propose cette technologie.

De plus, il est possible de combiner cette technologie avec le photovoltaïque. Cela est dû au fait que la pompe à chaleur nécessite de l’électricité pour entraîner les ventilateurs et donc pour le fonctionnement des cycles thermodynamiques. Cependant, la demande de chaleur concerne principalement les couches d’isolation appropriées ou le corps simple du bâtiment.

Anglais Allemand Polonais Espagnol